Le panier est vide

LOGIN

Nature...banisation

Savez-vous combien de nouvelles maisons étaient prévues en 2018 par la Confédération de la Construction en Belgique ?

La réponse est : 50.000 (Source : La Libre – 8 mars 2018), soit 50.000 nouvelles parcelles occupées par l’Homme. Depuis 20 ans, la moyenne annuelle belge était de 45.000 nouvelles habitations, ce qui fait un total de 900.000 nouvelles constructions. Ça change un territoire…

Mais soyons clairs : tout le monde a droit à un toit et le but n’est pas d’incriminer les candidats constructeurs. Surtout que si ces parcelles sont reprises sur des terres exploitées en agriculture intensive, la nature ne perd pas grand-chose. Mais elle pourrait y gagner si…les nouveaux propriétaires convertissaient une partie du jardin en « sauvage » : une haie variée, une marre, un arbre fruitier ou un pré fleuri sont autant d’éléments qui « boostent » la nature environnante tout en préservant la beauté esthétique du lieu. Le jardin sauvage demande moins d’entretien hebdomadaire, c’est un autre atout. Il est aussi un formidable outil didactique pour les enfants.

L’idée générale est d’importer (partiellement) la nature environnante dans le jardin au lieu d’exporter (totalement) … le salon … vers l’extérieur. L’angle « je prolonge mon salon » implique inévitablement de l’ordre, de la propreté, de la netteté c’est-à-dire ce que la nature n’est pas.

Pour les prairies sauvages, Natura Loci propose une gamme variée de semences à découvrir sur le site, précisément sur : http://www.naturaloci.be/index.php/hikashop-menu-for-categories-listing/tous-les-melanges .

N’hésitez pas à nous questionner à ce sujet via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., nous vous répondrons avec plaisir et passion.