Le panier est vide

LOGIN

Nature...banisation

Savez-vous combien de nouvelles maisons étaient prévues en 2018 par la Confédération de la Construction en Belgique ?

La réponse est : 50.000 (Source : La Libre – 8 mars 2018), soit 50.000 nouvelles parcelles occupées par l’Homme. Depuis 20 ans, la moyenne annuelle belge était de 45.000 nouvelles habitations, ce qui fait un total de 900.000 nouvelles constructions. Ça change un territoire…

Lire la suite

Jachères agricoles MAEC

Le monde agricole est étroitement lié à l'environnement. L'interaction entre ses parcelles cultivées et la nature sauvage voisine a poussé l'Union Européenne (en 1994) à mettre en place un « programme de méthodes agro-environnementales ».

Lire la suite

Un coin de jardin sauvage...

L'habitat en dehors des villes est en pleine croissance. Le journal L'Avenir (dans son édition du 5 août) parlait, par exemple, de +- 1.000 nouvelles habitations en Brabant Wallon chaque année.

Lire la suite

Des cimetières verts

Depuis 2014, la législation contre l'usage des pesticides dans les lieux publics est rentrée en vigueur. Elle s'imposera graduellement pour être totalement d'application en 2019. Cette période transitoire de 5 ans permettra aux collectivités de s'adapter progressivement à un nouveau mode de gestion des espaces publics.

Lire la suite

Cartographie des arbres wallons

Nouvel outil de la DG03 (SPW - Service Public de Wallonie), nouvelle réussite. Il s'agit ici d'une cartographie interactive de nos variétés d'arbres en Wallonie. La plateforme vous informera sur les essences présentes en Wallonie, les sols que chaque espèce affectionne ou encore sur la compositions des bois ou forêts de votre commune.

Lire la suite

Roadkill

Le "roadkill" est un nouveau terme qui désigne la "mortalité animale due aux véhicules". Beaucoup d'animaux sont heurtés mortellement par les voitures au point que le phénomène menace la biodiversité. Il touche autant les mammifères que les insectes, les oiseaux ou les batraciens. Wikipedia explique très bien le "roadkill"; la page est même très détaillée ... ce qui en dit long sur l'ampleur des dégâts.

Lire la suite

Une prairie sauvage fleurie: c'est maintenant

Ce n’est pas spontané chez nous, les Homo Sapiens, de semer en octobre. C’est pourtant bien le geste à poser si on veut avoir une « prairie sauvage fleurie » au printemps suivant. En semant sur une terre nue débarrassée des adventices dès le début de l’automne, on permet aux semences de profiter des pluies et neiges fondantes des mois sombres. Cette humidité permanente et des températures légèrement positives font germer les graines avant le printemps. C’est un moment idéal pour croitre sans la compétition des adventices.

Lire la suite

C'est maintenant qu'il faut commencer...

Si vous avez un projet de prairie sauvage fleurie pour la prochaine saison, c'est maintenant qu'il faut commencer car il faut semer sur une terre nue au printemps.
Pour ce faire, pratiquez préalablement la technique du faux semis. Il s'agit de labourer la parcelle enherbée une première fois.

Lire la suite

Plus d'articles...