Le panier est vide

LOGIN

L'achillée millefeuille

Il y a des plantes qu’on connaît presque sans le savoir et qu’on ne peut encore tout à fait reconnaître ni nommer. Par exemple, l’achillée millefeuille, une petite plante très commune de nos talus et nos pelouses.

Si l’herbe est tondue, elle ne fleurira pas et restera discrète ; en revanche on observera ses feuilles si caractéristiques : elles sont tellement découpées, « plumeuses », qu’on dirait de petites fougères, perdues à côté des pâquerettes et des pissenlits, d'autres astéracées qui, comme elles, supportent tout à fait qu’on les piétine. Si l’achillée millefeuille a l’occasion de pousser à maturité, elle atteindra une cinquantaine de cm, et l’on pourra voir que sa floraison se présente sous forme de corymbe, c’est-à-dire un ensemble de fleurs qui semblent être sur un même plan et qui présentent ainsi aux abeilles pollen et nectar comme sur un plateau, ce qui est fort apprécié par ces dernières.

Plante très mellifère, elle intervient dans la composition de la plupart des mélanges de semences pour prairie sèche (Sedamix pollen sauvage © , Sedamix champêtre © par exemple). Mais la liste de ses vertus est en fait infinie : comme condiment, répulsif contre les nuisibles, ou comme herbe médicinale ; elle est astringente, diurétique, dépurative et surtout, cicatrisante.

D’où ses autres noms populaires de jadis, de ces époques qui remontent à la nuit des temps où nous la connaissions comme une évidence et pouvions la nommer de 1001 manières : herbe aux coupures, herbe du soldat, herbes du charpentier, saigne-nez etc. Le nom « achillée » vient d’ailleurs de la mythologie grecque : elle fut donnée par Aphrodite à Achille pour qu’il soigne les blessures de ses soldats...

Plus d’infos sur notre site www.naturaloci.be ou adressez-nous un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .