Le panier est vide

LOGIN

Une prairie sauvage fleurie: c'est maintenant

Ce n’est pas spontané chez nous, les Homo Sapiens, de semer en octobre. C’est pourtant bien le geste à poser si on veut avoir une « prairie sauvage fleurie » au printemps suivant. En semant sur une terre nue débarrassée des adventices dès le début de l’automne, on permet aux semences de profiter des pluies et neiges fondantes des mois sombres. Cette humidité permanente et des températures légèrement positives font germer les graines avant le printemps. C’est un moment idéal pour croitre sans la compétition des adventices.

L’enracinement précoce est en plus un atout pour la jeune plante qui devra résister aux éventuelles périodes de sécheresse qui peuvent survenir au printemps ou en été. Une semaine sans pluie peut être fatale à une semence fraichement germée ; mais elle ne l’est pas pour une fleur semée à l’automne parce que la racine a déjà gagné quelques centimètres en profondeur dès le mois de mars.

En avril-mai, le couvert végétal s’épaissira avant d’éclore en fleurs multicolores à partir de juin.

Outre l’aspect esthétique, votre « prairie sauvage fleurie » constituera un réel adjuvant pour les insectes butineurs (abeilles, bourdons, papillons, syrphes, etc…) ainsi que pour les oiseaux friands des pucerons qui longeront les tiges ou des graines qui apparaitront en fin d’été.

Natura Loci est à spécialisé dans la semence de fleurs et de graminées sauvages. Visitez notre site www.naturaloci.be ou demandez conseil via notre formulaire de contact.